©

Peut-on vivre durablement dans son automobile?

L'heure est grave, nos chères têtes (dé)pensantes se doivent de trouver des solutions nouvelles, en cette époque de crises financières, où même les dealers de stock-options doivent faire semblant de se serrer la ceinture, de grognes sociales mais après les vacances quand même, de pandémie rédemptrice d'une terre saccagée par des artifices technologiques, de défaites répétées pour les Stéphanois. La question est posée et elle mérite une réponse.

En cette ère de déclin climatique (vous excuserez la formule: les températures montent nous en avons sagement conscience mais l'image du déclin nous bisquait terriblement) et de crise financière (nous nous répétons, notre grand âge, mais il est important ici de voir l'évolution de la crise de l'économique du printemps vers la crise financière de l'été. Ha les finances, ça ne nous concerne plus! Tant mieux nous pourrons nous acheter un cartable le cœur léger, voir même une trousse en matière synthétique aux couleurs d'une compagnie aérienne ou d'une série d'animation grotesque. We have survived comme disaient les réfugiés afghans avant de découvrir Sangatte)... Peut-être vais-je recommencer ce paragraphe dans lequel, nous nous sommes si fougueusement perdus. Nous reprenons sans parenthèse cette voici, tiens scotchons la touche pour éviter le pire. (((((((((((((((((((((((((((((((((((((((((( Mauvaise idée ça. Reprenons.


En cette ère de déclin climatique et de crise financière (pour plus de détails voir plus haut), la solution est: la relance de l'automobile. Génial, Roosevelt est de retour! Ford va vendre des voitures noires. Ca nous donnera à tous des airs ministériels. A croire que la devise, « on ne change pas une équipe qui gagne » n'a pas son pendant inverse: « on change une équipe qui perd ». L'antisymétrie a de beau jour devant elle.
Quelle volonté! Si, si, nous vous en assurons, ça demande sans doute beaucoup de volonté de dire qu'on va changer de le monde, son fonctionnement, son état d'esprit et de continuer comme en 29 et si possible sans parvenir jusqu'en 36.
Relancer l'automobile, quelle idée. Avec quoi? Des innovations technologiques, non, non! Avec des primes, des prêts et autres crédit d'impôts. N'aurions-nous pas pu nous servir de cette crise comme prétexte pour, je ne sais, investir massivement dans les solutions de transport propre? Une prime à machin, pour qu'il développe sérieusement les voitures électriques, une aide à bidule pour améliorer les transports en commun (il faudrait peut-être un jour remarquer qu'on se déplace communément de la même manière depuis maintenant plus de 100ans). Mais, non l'action est à sens unique, nous injectons de l'argent dans un système qui n'avance plus. Alors courage poussons!

Peut-on vivre durablement dans son automobile? Mais nous propose-t-on réellement d'autres choix? En tout cas, c'est une situation réelle pour des personnes qui déjà dorment dans leur voiture, déjeunent dans leur voiture, meurent dans leur voiture. Les voitures à vivre sont sorties de leur carcan publicitaire pour affronter la réalité: émouvant n'est-il pas? Ces personnes sont les pionniers du nouveau farwest, ils vivent dans leur chariot, toujours sur les routes: John Wayne version bitume. Ils doivent se réjouir de la relance du secteur automobile: un achat de voiture neuve, c'est une chance de récupérer un break d'occasion, de quoi se dégourdir les jambes. Alors oui, on peut vivre durablement dans sa voiture, à condition de ne pas gêner le voisinage.
Nous nous demandons si cette question était vraiment aussi cruciale, la vraie question ne serait-elle pas plutôt: la roue de la vie est crevée, mais où est passé le démonte-pneu?

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : vivre dans sa voiture ; vivre dans une voiture ; habiter dans sa voiture ;
Discussions
2 avis pour “Peut-on vivre durablement dans son automobile?”
  1. Il est vraiment dommage qu'en cas de crise économique on tente toujours d'utiliser les vieilles recettes qui ne permettent en fait que peu, et surtout pas, d'avancée réelle. L'imagination est au point mort.

    Ce qu'il y a de plus triste dans tout cela et que l'on recommence à entendre le vieil adage "Rien de tel qu'une bonne guerre pour l'innovation" car pour tuer son voisin l'homme est capable de décupler son imagination !

    Par Tekiro | mercredi 26 août, 11:22
  2. Oui j'ai deja entendu ce genre de choses et fait etonnant surtout de la part de jeune femme des milieux aises parisiens. Une bonne guerre surtout si ce sont les autres qui la font.

    Par Michey | mercredi 26 août, 13:22
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié