©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Majorité ou minorité?

D'abrutis ou ou d'imbéciles? Telle sera la question! Petite colère qui dure, est-elle grosse par sa durée ou serait-elle un bruit de fond? Nous observons, nous colérons sourdement, surement, calmement. Chaque jour nous apporte son lot de mépris servis en idioties de moins en moins fines à croire qu'il est impossible d'en avoir indigestion.

Nous n'en voulons pas aux déclamateurs. Nous en voulons à toux ceux qui acceptent, à tous ceux qui prennent toutes paroles comme parole d'évangile, à tous ceux qui donnent raison au dernier qui parle, à tout ceux qui bêlent dans une meute de loups.
Communication! En ton nom, nous laissons tout dire! Liberté! En ton nom, nous laissons tout faire! Nous sommes tous des pilotes de bombardier: nous n'avons pas fait la bombe, nous n'avons pas construit l'avion, nous n'avons pas choisi la cible, nous n'avons pas donner l'ordre de la larguer. Nous lâchons juste notre projectile, nos gants restent blancs, notre conscience est avec nous et nous sommes satisfaits du travail. Alors qui est le tueur?
Les promesses n'engagent que ceux qui les tiennent. Proverbe antique qui n'a plus de sens aujourd'hui. De nos jours, nous soutenons les gens qui tiennent les promesses et les discours les plus imbéciles. Des fois qu'elles soient tenues!. Plus de sanctions pour les bonimenteurs mais des promotions! Nous sommes mis en garde mais ça ne sert plus à rien. Nous avons placer l'honneur et le respect dans la posture, dans le superficiel, le regard, le port de la cravate, les cheveux courts. En échange nous acceptons d'être pris pour des cons, poussant le sadisme jusqu'à trouver cela normal. De là, progresser ne sert à rien si c'est pour être dégradé, se cultiver ne sert à rien si nous ne pouvons le montrer (voir le vendre!!!). Pour être normal, il faut être imbécile alors soyons-le. A force de jouer le jeu, nous avons perdu le sens de la réalité ou, tout au moins, d'une réalité qui ferait progresser. Nous moulons des personnages vides de sens et forgeons des outils pour les vider constamment. Encore quelques temps et nous aurons réussi l'exploit de la science fiction, l'androïde parfait: uniforme, contrôlable, sans initiative non programmée. Et nouvelles questions: pour qui? Pourquoi?
En attendant vivons pour être méprisé, vivons pour mépriser.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : les promesses d'engagent que ceux qui les tiennent ; les promesses n'engagent que ceux qui les tiennent ; paroles d´evangile de noél ;
Discussions
1 avis pour “Majorité ou minorité?”
  1. Sarko le fait fort bien :
    Rien ne sert d'agir
    il faut parler à point !

    Par SentisMental | dimanche 6 décembre, 19:21
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié